La rentrée se fera le 14 et 16 août 2019 !

    Histoire de la construction du lycée Samuel Raapoto

     Note bene: cette page est en cours de création, d’aménagement et de vérification. Merci de votre patience et de votre bienveillance.

            Le lycée Samuel RAAPOTO a été édifié sur la terre « Deane » du domaine « Marcillac » qui a été acquise en 1972 par l’Eglise Evangélique de Polynésie Française (actuellement Eglise Protestante Maohi).

     Résumé chronologique de la construction: « De la terre Deane au Lycée Samuel Raapoto »
     

            Le comité de pilotage du projet était constitué de :

    –         M. le pasteur Ralph TEINAORE, secrétaire général de l’Eglise Evangélique

    –         MM. Teriivaea NEUFFER puis Daniel PONIA, présidents du conseil d’administration de l’Enseignement Protestant

    –         M. Jean-Michel ROUET, secrétaire général de l’Enseignement Protestant et coordonnateur du projet

    –         M. Christian CHENE, directeur du Lycée-Collège POMARE IV

    –         M. Daniel MARGUERON, directeur du lycée Samuel RAAPOTO

     

            Le nom de Samuel RAAPOTO (1921-1976) a été donné au lycée en l’honneur du premier Président de l’Eglise Evangélique et initiateur du projet en 1972.

     Pour en savoir plus, consulter dans le menu, la rubrique « Qui était Samuel Raapoto »
     

     

            La première pierre de l’établissement a été posée le 12 février 1998 sous la conduite du pasteur Jacques IHORAI et en présence de nombreuses personnalités civiles et religieuses.

     

            Les travaux n’ont cependant véritablement commencé que le 1er octobre 1998.

            La construction du lycée s’est ainsi étalée d’octobre 1998 à août 2000 sous la conduite du cabinet d’architecte WEINMANN et de Jean-Michel ROUET.

     

             Les travaux ont respecté les deux arbres à pain (« maiore ») déjà présents sur la terre à l’origine.

                                                           

     

            Durant la première moitié de l’année 1999, le chantier évolue rapidement et différents événements ponctuent cette avancée :

     

             Le bâtiment D, dédié aux sections professionnelles, fut le premier ouvert aux élèves le 23 août 1999 avec 170 élèves et 7 divisions.

     

             Le chantier se poursuit encore pendant un an avec la construction des trois autres bâtiments (C, puis B avec l’ensemble cafétéria, salle polyvalente et salles de classe et enfin  A, le bâtiment administratif) et les finitions extérieures.

            

             Pendant ce temps-là, courageusement, entre bruits et poussières, la vie et les cours s’organisent avec l’équipe d’élèves, d’enseignants et le personnel non enseignant déjà en poste sur place :

     

              Le lycée fut achevé et inauguré le 11 août 2000 par le synode de l’Eglise Evangélique de Polynésie Française, présidé par le pasteur Jacques IHORAI, en présence des représentants du Territoire, de l’État et de la Commune d’Arue.

             L’architecte M. WEINMANN remit alors symboliquement les clés du lycée à M. Daniel PONIA, président du Conseil d’Administration de l’Enseignement Protestant.

            

            La première rentrée complète s’est déroulée le mercredi 23 août 2000 en présence de 560 élèves, 60 enseignants et 18 membres du personnel non-enseignant, avec 23 divisions.

            

             La fête inaugurale avec les élèves, le personnel et les parents, a eu lieu le 15 décembre 2000.

    • La fête d’inauguration en décembre 2000

     

    Symboliquement la cérémonie a débuté par une course entre le lycée-collège POMARE IV de Papeete et le nouveau lycée d’Arue.

    Rauny YIN SUN, représentant des collégiens de POMARE IV passa le témoin du savoir et de la connaissance à Vahine MARAEA, élève en T°L et représentante du nouveau lycée.

    Ce geste fut béni par le pasteur Davidson Bennett, aumônier des écoles protestantes ainsi que par les chants des élèves pasteurs.

     Tane RAAPOTO, élève en terminale S et petit fils du pasteur Samuel Raapoto, a écrit avec son père Turo RAAPOTO, un texte poétique pour l’inauguration, en hommage à son grand-père.

    D’autres personnalités comme John DOOM, ancien secrétaire de l’Eglise, proche collaborateur de Samuel RAAPOTO, ou encore Maco TEVANE, Président de l’Académie Tahitienne ont également évoqué la mémoire du grand homme.

     

    NB: toutes les photos ont été gracieusement prêtées par Daniel Margueron.